Radio Haja

 

Résumé

Radio Haja est une radio de proximité émettant dans toute la région du Vakinankaratra. Elle s’adresse tout particulièrement aux populations rurales de la région en mettant un accent fort sur l’éducation, sur le développement durable, la promotion de l’hygiène et de la santé ainsi que le développement moral de ses auditeurs. Radio Haja est un acteur incontournable de la vie culturelle et sociale de la région.

Elle est soutenue depuis sa création par la Fondation.

 

Historique et contexte

José Ribeaud avait répondu à un appel de Mgr Félix Ramananarivo en 1996. Lors de son premier voyage à Antsirabe, José Ribeaud entreprend la professionnalisation (formation du personnel et organisation interne) de Radio Haja – qui diffusait déjà des émissions deux jours par semaine dans des locaux mis à disposition par l’évêché. Il dispense, pendant plusieurs séjours, une formation aux collaborateurs de la radio, permettant à la radio de prendre son essor dès 1999 et de passer d’une diffusion sur deux jours à une diffusion au quotidien.

 

Réalisations

Depuis 1999, grâce au soutien d’Avenir Madagascar, Radio Haja (Radio « Dignité » en malgache) :

  • émet de 05h30 à 22h00, sept jours sur sept
  • diffuse plus de quarante émissions par semaine dans un rayon de 100km autour d’Antsirabe, deuxième ville du pays
  • constitue un des acteurs culturels incontournable de la cité
  • démontre une grande indépendance et cultive l’objectivité
  • sort les populations rurales de leur isolement
  • leur permet d’exprimer leurs besoins et attentes
  • mobilise les auditeurs autour de tâches d’intérêt général
  • sensibilise la population à des questions capitales telles que l’hygiène, l’environnement et le surendettement
  • appelle à lutter contre la corruption et le gaspillage

Les émissions se développent dans six domaines majeurs :

  • Educatif : l’habitat, l’hygiène, la santé, la scolarisation, l’eau, l’instruction civique
  • Social : la famille, la solidarité, la vie associative, l’entraide, les droits et devoir des citoyens
  • Politique : lois, constitution, tribunaux, exercice des droits démocratiques
  • Religieux : croyances traditionnelles, religions du monde, œcuménisme, engagement chrétien
  • Economique : agriculture, artisanat, industrie, ressources naturelles, gestion, mercuriale hebdomadaire
  • Culturel : culture malgache, traditions, rites, fêtes, mythes, récits, histoire, chants, musique et folklore

Les émissions sont menées sous forme de reportages dans le terrain, de témoignages, d’interviews, d’animation de groupes d’enfants ou d’adultes, de conseils et lectures, le tout entrecoupé de musique traditionnelle ou moderne.

Régulièrement des émissions sont diffusées, en direct, depuis les campagnes alentours ou depuis divers lieux de la ville d’Antsirabe : marchés, hôpitaux, églises, etc.

La station est devenue une animatrice incontournable de la vie démocratique, sociale, culturelle et religieuse locale par diverses manifestations qui vont de l’animation du salon de l’étudiant à la retransmission en direct d’offices lors de fêtes religieuses ou des grands événements du diocèse.

Radio Haja diffuse un programme éducatif, en langue malgache et en langue française, chaque jour de 5h 30 à 22h. sans interruption.

La radio est constituée d’une équipe d’une vingtaine d’employés, dont un directeur, des journalistes, des techniciens, des animateurs et un commercial. Une vingtaine de bénévoles producteurs d’émissions contribuent à sa bonne marche.

Son émission la plus écoutée, en dehors des émissions d’information, est sans conteste « Asabotsy Alina », l’émission la plus populaire. Elle permet aux habitants de la ville ou aux personnes de passage de donner des nouvelles à leur parenté restée au village. Geneviève, une coopérante, journaliste durant quelques mois à Radio Haja en 2003 nous parle de cette émission :

« Vous avez un message à transmettre à un ami ou à votre famille ? Vous souhaitez dédier une chanson à un proche, déclarer votre flamme à cette fille que vous avez bousculée au marché, saluer la grand-mère restée au village, vous excuser pour un rendez-vous manqué, faire valoir vos talents de poète ? Alors bienvenue à l’émission « Asabotsy Alina » (« Samedi soir »), qui diffuse chaque semaine plus de cent messages d’auditeurs en l’espace record de deux heures. Chapeau à l’animateur, qui, entre deux chansons, tente de déchiffrer les écritures maladroites des auteurs avant de livrer à toute allure de nouvelles dédicaces tout en essayant d’y mettre le ton adéquat, ouf…

Le principe est connu et la réalisation simple, mais ici, ce genre d’émission revêt une importance particulière. Peu de téléphones, routes mauvaises, villages isolés… Dans ces conditions, la radio est un outil de communication élémentaire, et remplace la poste, qui met six jours pour transmettre une lettre d’Antsirabe à Antsirabe pour un prix prohibitif. »

Les revenus de la radio, en dehors des aides ponctuelles de la Fondation, proviennent de la publicité, des annonces diverses et d’émissions. Grâce à une gestion saine la radio est aujourd’hui capable d’assumer son fonctionnement de manière autonome.

La Fondation Avenir Madagascar apporte régulièrement son soutien pour le renouvellement du matériel et le développement technique, tel que mise en place d’un nouveau relais avec panneaux solaires, radios solaires, voiture et mobylettes pour les reportages des journalistes dans les villages en brousse, formation du directeur, etc. Pour cela nous avons largement été aidés par des radios de Suisse romande, la RTS, Radio Fréquence Jura, Radio Chablais, etc.

Radios solaires

Depuis de nombreuses années, la Fondation distribue par ailleurs, par l’intermédiaire des journalistes de Radio Haja des radios solaires aux associations locales, aux écoles et communautés paysannes dans la région du Vakinankaratra. Ces distributions permettent aux populations rurales d’écouter la radio et de se tenir informées sur les plans politiques, économiques et culturels.

 

Développements à venir

Dans un avenir proche, il est prévu un renforcement des antennes dans toute la région pour assurer une couverture complète de la province du Vakinankaratra. La Fondation Avenir Madagascar mettra tout en œuvre pour financer les infrastructures nécessaires à ce projet.

Dans un avenir plus lointain, il sera nécessaire d’envisager le déménagement de la radio vers des locaux plus grands et mieux adaptés aux tâches de la radio.